27 févr. 2017

ESPACES COLLECTIFS : Ce que l’environnement de travail peut apprendre de l'hôtellerie

Qui mieux que l’hôtellerie pour tirer le meilleur usage des espaces ? Sachant allier la qualité du service à l’optimisation du mètre carré, les hôteliers sont à la pointe des tendances. Et ils ont beaucoup à nous apprendre. Aujourd’hui nous parlerons des espaces collectifs à savoir, dans un hôtel : le lobby, avec la réception, c’est-à-dire l’accueil et le bar, les lieux de restauration, ou encore les espaces de travail : zones de co-working, salles de réunion ou de congrès, lieux informels.

Dé-cloi-son-ner !

Les besoins de la clientèle et de la gestion des ressources humaines évoluent. Pour y répondre, l’hôtellerie a ces dernières années entrepris de décloisonner les espaces collectifs. Bar, réception, restaurant, bibliothèque, zones de travail, ne sont plus séparés par des frontières physiques. Du même coup ils ne sont plus limités à une seule fonction.

« Chez CitizenM ou Okko, le traitement des parties communes est particulièrement réussi » constate Olivier Petit, Associé Tourisme, Culture et Hôtellerie chez In Extenso « différentes ambiances sont marquées : bar, restaurant, endroits calmes pour se mettre à l’écart ou lire, espaces de travail connectés, tout en communiquant entre elles de façon ouverte. »

  • L’ouverture favorise la circulation des clients comme du personnel
  • Elle génère une impression d’espace
  • L’unicité de l’espace par le décloisonnement ne signifie pas pour autant une unicité d’ambiance. Au contraire, tout au long de la journée on peut jouer sur les éclairages et la musique, mettre l’accent sur telle ou telle zone.
  • Le mobilier est partie prenante du mouvement : les chaises peuvent aussi bien remplir le rôle de chaises de bar, de restaurant ou de travail, par exemple. Dans les espaces collectifs, c’est aussi le mobilier qui permet de s’isoler sans rejoindre sa chambre : des fauteuils à grand dossier apportent davantage d’intimité.

 

 © Hôtel Okko – le Club

Des idées pour l’entreprise

Sur les plateaux on créera des salles de réunion séparées de l’open-space par des vitres plus ou moins opaques – ou dont on peut régler l’opacité selon le degré de confidentialité voulu. L’entreprise a aussi besoin de lien social : on aménagera des coins plus ou moins confortables pour des discussions informelles – fauteuils, canapés, tabourets hauts autour de la machine à café. Et, pourquoi pas, des unités individuelles pour permettre de passer ses coups de fil privés sans déranger ses collègues.

Il n’est pas interdit d’être conceptuel : chez In Extenso, dans l’un des bâtiments de Deloitte à Neuilly, « le 8eme étage est entièrement aménagé comme un lounge d’aéroport. On y fait des réunions en ayant l’impression de changer de contexte, tout en restant dans le bâtiment. C’est un bon moyen de changer d’air, tout en garantissant la confidentialité, bien plus qu’au café du coin » témoigne-t-il encore. Une manière aussi d’amener un peu du monde extérieur au sein de l’entreprise.


Encourager la polyvalence des collaborateurs

Le personnel hôtelier est aujourd’hui appelé à davantage de polyvalence. Un réceptionniste accueille les nouveaux arrivants, conseille un restaurant comme un véritable concierge, doit aussi être capable d’assurer un service au bar, ou de préparer un espace de travail. Aux heures creuses, on peut ainsi ne garder en place qu’une équipe réduite au lieu de devoir fermer un espace (par exemple le bar) ou de devoir assurer une présence même en l’absence de demande.

En entreprise, accueil , courrier, conciergerie, réservation et gestion des espaces de co-working … peuvent être intégrés dans un même lieu et concerner le même personnel, qui devient multitâches. Une bonne méthode pour développer par exemple les compétences du personnel d’accueil.


Réinventer la réception

Cette transformation est particulièrement visible dans le lobby, qui n’est plus dédié uniquement à la réception : « Les fonctions se mélangent (en même temps que les fonctions) : les restaurants ne servent plus seulement à manger, ni la réception à accueillir », avait déclaré l'architecte d'intérieur Marc Hertrich dans un entretien accordé à Hospitality ON[1]. Le lobby devient un lieu animé à toute heure, dont le service au bar constitue l’élément central, vecteur de lien social. C’est un pôle d’attractivité tant pour la clientèle de l’hôtel que pour les voisins ou les passants. Le lobby devient un espace de fusion avec la ville.


Découvrez l’Open Lobby d’Holiday Inn :


D’un simple lieu de passage, les lobbies deviennent un espace qui incite à rester pour partager, rencontrer, travailler, manger, ou juste se détendre en profitant du service. Chez Holiday Inn, avec Open Lobby, se combinent lobby, restaurant, bar, salon et centre d'affaires dans un espace ouvert et cohérent. Idem avec Meridien Hub : l’espace du lobby est interprété comme un lieu de rassemblement qui incite à la conversation. Décomposé en trois zones, il répond aux différents moments et expériences du client : ‘Arrival Experience’, ‘Interaction zone"’(un salon avec des fauteuils et une bibliothèque) et ‘Latitude Bar’ (bar et restauration). Chez Mercure, la réception est un espace ouvert qui se veut amical, pour une expérience de « bienvenue ». Des tables d’hôtes sont partagées entre clients et personnel, et des tablettes sont à disposition pour faciliter l’arrivée. Déjà cités, Citizen M et Okko en sont aussi d’excellents exemples.

Leur point commun ? Un endroit où il fait bon être, où l’esprit de l’hôtel est directement palpable, où le personnel est à tout moment accessible. De quoi inspirer plus d’une entreprise.


Environnement et ambiance 

Après des décennies de standardisation à tous les niveaux, les chaines internationales font aujourd’hui marche arrière. La standardisation demeure clé quant à la qualité de service et au confort ; mais l’ambiance est personalisée en fonction de l’implantation. A priori, terminée l’époque où un hôtel à Kuala Lumpur était le même qu’à Amsterdam. Ainsi le Mandarin Oriental de Paris « est une traduction moderne et personnelle du Paris des années 30 », explique son architecte. Idem pour l’hôtel Arc de Triomphe Etoile, dans lequel l’agence d’architecture Del In a fait figurer, à travers des fresques murales inspirées du street art, les principaux monuments de la ville lumière.

Inspiration pour une entreprise : penser à inviter l’environnement extérieur dans l’espace intérieur.


Nature inside

De plus en plus d’hôtels invitent la nature dans leurs murs. De simple décor, le jardin devient lieu de passage et s’intègre aux espaces collectifs de l’hôtel. Egalement lieu de promenade pour les passants alentour, il se fait aussi jardin potager, source d’approvisionnement pour les restaurants de l’établissement : c’est le « farm to table ». Déjà bien développé aux Etats-Unis, on retrouve l’idée à Paris avec des établissements comme le Terroir parisien du chef Yannick Alléno et le Frame, la brasserie de l'hôtel Pullman Tour Eiffel dont le potager occupe une superficie de 600 m².

Une idée qui peut-être à retenir pour les entreprises, car le jardin est source de divers bénéfices : au-delà d’un lieu de détente ou de ressourcement, c’est un objet  collaboratif, qui peut aussi devenir le moteur d’actions RSE intéressantes. Il faudra cependant veiller à son entretien : rien de plus déprimant qu’un ficus déplumé, un arbuste souffreteux… ou une récolte de tomates mise à mal par les limaces !

« Dans les hôtels comme dans l’entreprise, il me semble que si la tendance est à la rationalisation de l’occupation et au décloisonnement, il est crucial de préserver des espaces d’évasion et d’isolement, des recoins. En bref, de fournir des échappatoires au tout collectif » résume Olivier Petit. Et de conclure : « la convivialité est un besoin essentiel, que le décloisonnement ne suffit pas à fournir ».

 

[1] média en ligne spécialisé dans le secteur hôtelier
 

Article proposé par Virginie Depardieu, Chef des ventes Facility Management et rédigé par Marine Guillermou pour 100% Services.
 
Opérateur de référence sur les métiers de l’environnement de travail, avec des équipes dédiées Propreté, Courrier, Accueil, Petite maintenance, Logistique et Espaces verts, Elior Services construit avec ses clients des solutions sur–mesure en mettant à la disposition de chaque site le savoir–faire de ses équipes et l’expertises de ses services support.
 

Hôtellerie d’entreprise : retrouvez toutes les bonnes pratiques de l’hôtellerie traditionnelle dans le ebook : « Ce que l’environnement de travail peut apprendre de l'hôtellerie ». Recevoir le ebook.

Recevez un résumé mensuel de nos articles
Rechercher
Articles mis en avant
ACCUEIL : Ce que l’environnement de travail peut apprendre de l'hôtellerieLe décloisonnement des espaces collectifs, mais aussi la personnalisation de l‘expérience client, ont un impact...Lire la suite
Accueil : l’expérience visiteur dans une entreprise full-digitalUne arrivée en douceurCe matin, Jérôme Marchand se rend au siège de la société Leblanc...Lire la suite
La robotisation de la propretéLes évolutions technologiques permettent aujourd’hui un développement croissant de la robotique de service à usage...Lire la suite
Récemment
Combien coûte un poste de travail en 2017 ?L’étude montre également la part importante représentée par l’immobilier dans ce coût et la relative...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Millennials : quand le travail se veut d’abord un style de vieUne entreprise lifestyleDerniers arrivés sur le marché du travail, les Millennials n’hésitent pas à remettre...Lire la suite
Un hackathon pour penser le bureau de demain avec des acteurs de tous horizonsÀ la clé, un objectif de conception de futurs produits ou services qui amélioreront l’expérience...Lire la suite
Combien coûte un poste de travail en 2017 ?L’étude montre également la part importante représentée par l’immobilier dans ce coût et la relative...Lire la suite