30 mai 2016

Sensibiliser ses collaborateurs aux éco-gestes

A l'occasion de la Semaine du Développement Durable, tour d'horizon d'éco-gestes pouvant servir la sensibilisation de vos collaborateurs à votre politique RSE.

Sujet proposé par Christelle Liénart, Chef de Projets Développement Durable

La Semaine Européenne du Développement Durable, qui se déroule du lundi 30 mai au dimanche 5 juin, est l'occasion de faire le point sur la stratégie RSE de son entreprise. Cette démarche collective issue des dirigeants ne fonctionnera que si elle s'appuie sur un plan d'actions concrètes, soutenues par les services généraux et une communication interne efficace (affichage, journées à thème, newsletters, notes de service…). Le volet environnemental de cette stratégie RSE peut se manifester au quotidien dans l’entreprise par la sensibilisation des collaborateurs aux éco-gestes, préalable encourageant à des actions plus ambitieuses. Outre la valorisation de l'image de l'entreprise et la protection de l’environnement, les bénéfices qu'en tireront les collaborateurs et la réduction des coûts constituent le principal moteur de cet engagement au quotidien.

Lutter contre le changement climatique

  • Economiser l'énergie

Les équipes peuvent être mobilisées sur des actions simples et mesurables qui permettent d'économiser l'énergie sur de nombreux postes, en particulier l'éclairage, le chauffage (qui représente plus de 50 % des dépenses en énergie) et la climatisation :

    • installer des lampes fluocompactes, des LEDs, des détecteurs de présence dans les lieux de passage (10 minutes d’éclairage inutile 3 fois par jour équivaut à 5 jours d’éclairage continu au bout d’un an) ;
    • débrancher les chargeurs inutilisés et éteindre les appareils électriques en fin de journée (un photocopieur consomme 80 % de son énergie en mode attente et un ordinateur en veille utilise 30 % de sa consommation en marche) ;
    • optimiser le système de chauffage/climatisation, poser des stores sur les vitres les plus exposées…

Aller plus loin : L’audit énergétique est obligatoire pour les entreprises de plus de 250 salariés. Afin de tirer un premier constat ou pour mener des actions en amont de votre diagnostic, il est possible de réaliser une auto-évaluation gratuite grâce à des outils tels que le propose EDF Entreprises.

  • Se déplacer moins et mieux

Les déplacements domicile-travail constituent l’un des premiers postes d’émissions de gaz à effet de serre des entreprises du tertiaire. Un Plan de Déplacements Entreprise (PDE) encourage, grâce à des contreparties, l’utilisation des transports publics (horaires aménagés), le covoiturage, le vélo, mais aussi le télétravail.

  • Gare aux TIC !

Si les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) favorisent le télétravail et réduisent les dépenses de papier, elles n'en sont pas moins grandes consommatrices d'énergie. Adopter les bons gestes permet d'en diminuer l'impact sur les opérations courantes :

    • supprimer les courriels inutiles et limiter le nombre de destinataires et de pièces jointes pour alléger le travail des serveurs ;
    • aller directement à l’adresse d’un site via un favori ou une URL est 4 fois moins énergivore qu'une requête sur un moteur de recherche.

Aller plus loin : télécharger le guide de l'Ademe "Internet, courriels : réduire les impacts.

 Consommer durable

  • Limiter les déchets

En France, un salarié du tertiaire produit en moyenne chaque année sur son lieu de travail 130 kg de déchets, dont 80 % de papiers et cartons. Seulement 35 % sont recyclés. Le tri peut être amélioré en affichant des consignes, notamment pour l’ensemble des déchets tertiaires que sont les lampes, téléphones, piles ainsi que pour les toners et cartouches d’encre. Pour la pause-café, l'utilisation de vaisselle réutilisable et les grands conditionnements sera encouragée.

Les initiatives réussies tout comme les causes d’échecs peuvent être discutées, par exemple, lors d'ateliers débats ou via des boîtes à idées.

  • Achats écoresponsables

Le choix de produits respectueux de l’environnement est un engagement fort de l’entreprise qui constitue un élément différenciant vis-à-vis des clients. De plus, le respect ou l’obtention de labels écoresponsables s'imposent de plus en plus dans les cahiers des charges d'appels d'offres.

    • Favoriser un air intérieur plus sain en achetant du mobilier éco-conçu et des produits d'entretien écologiques, qui dégagent moins de composés organiques volatiles toxiques. Un vrai bénéfice pour la santé des collaborateurs !
    • Préférer les écolabels (fournitures, bureautique, produits d’entretien…) et les partenaires engagés dans une démarche similaire. Un partenaire ou un prestataire dont le personnel est sensibilisé aux éco-gestes sera un vecteur de motivation supplémentaire et un garant du suivi des bonnes pratiques internes.

Vers une évaluation ?

Pour animer la démarche, motiver et valoriser les équipes, les efforts et objectifs réalisés pourront être partagés régulièrement via des communications (internes comme externes) dédiées. Pour une vision d'ensemble et un premier pas vers l’évaluation ISO 26000 , évaluation de la stratégie RSE des entreprises (L’ISO 26000 est une norme internationale qui propose aux entreprises et organisations une méthode pour s’approprier et mettre en œuvre une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises ), différents outils sont proposés par des organismes comme l'Afnor ("Score RSE", qui permet un diagnostic en ligne en 30 questions), Ecovadis, le Label Lucie

 

Pour aller plus loin :

Guide de l'Ademe "Etre écocitoyen au bureau" : http://www.ademe.fr/etre-ecocitoyen-bureau

www.ecoresponsabilite.ademe.fr

https://www.edf.fr/entreprises/eco-gestes/les-eco-gestes-pour-le-bureau

http://www.riposteverte.com/fiches-guides

Planète bureau, une web série humoristique sur le développement durable au travail : https://www.youtube.com/user/planetebureau

Recevez un résumé mensuel de nos articles
Rechercher
Articles mis en avant
ACCUEIL : Ce que l’environnement de travail peut apprendre de l'hôtellerieLe décloisonnement des espaces collectifs, mais aussi la personnalisation de l‘expérience client, ont un impact...Lire la suite
Accueil : l’expérience visiteur dans une entreprise full-digitalUne arrivée en douceurCe matin, Jérôme Marchand se rend au siège de la société Leblanc...Lire la suite
La robotisation de la propretéLes évolutions technologiques permettent aujourd’hui un développement croissant de la robotique de service à usage...Lire la suite
Récemment
Combien coûte un poste de travail en 2017 ?L’étude montre également la part importante représentée par l’immobilier dans ce coût et la relative...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Millennials : quand le travail se veut d’abord un style de vieUne entreprise lifestyleDerniers arrivés sur le marché du travail, les Millennials n’hésitent pas à remettre...Lire la suite
Un hackathon pour penser le bureau de demain avec des acteurs de tous horizonsÀ la clé, un objectif de conception de futurs produits ou services qui amélioreront l’expérience...Lire la suite
Combien coûte un poste de travail en 2017 ?L’étude montre également la part importante représentée par l’immobilier dans ce coût et la relative...Lire la suite